Mardi 21 juillet 2 21 /07 /Juil 04:42
Aie que voilà un bien triste et mauvais souvnir...quoique......

Nous étions au réveillon de la St Sylvestre...Chez nous,le reveillon ne representait pas grand chose,en tout cas c'était un jour comme tous les autres...Famille nombreuse,de 7 garçons et 1 fille(moi),je suis la troisieme de cette fratrie,parents alcoolo et séparés...Rien de bien re luisant en somme....
Nous etions à table et maman trainait derrière elle un jeune freluquet de 10 ans de moins qu'elle,et de dix ans de plus que moi...J'allais avoir 12 ans il me semble. A un moment j'ai vu maman et son nouvel amant du jour s'eclipser discretement pour se refugier dans la chambre conjugale...J'avais pour mission de m'occuper de la tablée de servir mes freres,et de coucher les plus jeunes apres le maigre repas du soir...L'argent chez nous etait plutot monnaie rare et pas courante du tout,si elle courait c'etait au supermarché du coin pour réapprovisionner le frigo en bière et autres alcool indispensables au bien être des parents...Celui des enfants n'etant que secondaire...
Je m'occupais donc comme il me l'avait été ordonné de mes freres,petits et grands,puis apres avoir debrarrassé la table,fais la vaisselle,(la vache qu'est-ce que je detestait cela) je couchais les petits pendant que les plus grands entreprennaient une sortieà l'anglaise histoire de faire la fête quelque part.Evidemment,en tant que fille je ne fus pas conviée pour les festivités...Les petits couchés je me demandais quoi faire du reste de ma soirée,honnetement aller me coucher à 21 h ne me rejouissait pas le moins du monde...Bahhh j'allais aller dans ma chambre et je verrai à ce moment là ce qu'il y avait de distrayant à faire...Oui mais pour me rendre dans ma chambre il me fallait obligatoirement passer devant celle de maman....Et quand on a juste 12 ans la curiosité est plus forte que tout surtout si de petits cris et gémissements etouffés se font entendre derrière la porte...Quoi qu'est-ce que j'ai fais? Ben j'ai collé mon oeil à la serrure pardis!!! Qui n'en aurait pas fait autant??? Je regardais donc ce qui se passait dans cette chambre...Spectacle hallucinant pour la petite fille que j'étais alors...Je voyais maman à quatre pattes sur le lit,lui derrière elle allait et venait,et visiblement cela ne déplaisait ni à l'un ni à l'autre...Maman soufflait,respirait par petites saccades,transpirait et gémissait...Instinctivement je savais que ces cris et gémissements n'avaient alors rien à voir avec une quelconque douleur...Surtout que lui lui demandait si elle aimait ça,si elle en voulait encore,et les reponsese maman étaient toutes affirmatives,donc j'en concluais qu'elle aimait ce que l'autre lui faisait...Tandis que je mattais ce spectacle ô combien dégueulasse(il l'était pour moi en tout cas) je sentais monter dans mon corps une chaleur douce et agréable...D'où me venait-elle et pourquoi,ça je l'ignorais mais j'aimais assez ça pour l'associer à ce que je regardais avec insistance....Sans que je comprenne ce qui m'arrivait,ma main droite est descendue vers mon slip en coton blanc,mes doigts sont passés par dessus l'elastique et sont entré dans ma fente mouillée....Je commençais à jouer avec cette chose qui durcissait et qui chatouillait beaucoup des que je le touchait...Delicieuse impression...Tout à mon truc,je ne remarquais pas que les jeux avaient cessé derrière la porte,ni même qu'il n'y avait plus aucun son d'emis...Une sensation de bien être absolue m'a prise tout le corps...Je joussais pour la première fois et je ne pouvais plus me retenir de pousser comme maman de petits gémissements et cris...La porte de la chambre parentale s'est ouverte subitement,j'étais prise en flagrantdelit de voyeurisme avec encore la main dans la culotte...Bonté divine ça allait être ma fête...Mais ce n'était pas maman devant la porte ô que non...Il était là debout devant moi avec quelque chose entre les jambes qui commencait à se redresser...Ben oui je savais ce que c'était un sexe de mec,mais je n'en avait jamais vu de comme ça avant le sien...Moi je ne connaissais que celui de mes petits freres,pas de trucs aussi gros...
<<Alors petite cochonne,on espionne?>>
<<Euhhh non,je ...je.....>>
Tu rien du tout vicieuse,tu mattais c'est tout! Et a voir où est ta main,je suppose que le spectacle t'a bien plut hein salope?>>
<<Non...je te jure que....>>
<<Menteuse! Allez dans ta chambre et plus vite que ça...>>
Là dessus il posa sa main sur ma tête,m'obligeant ainsi à prendre la direction de ma chambre. J'allais retirer ma main de ma culotte quand il m'interdit de le faire.
<<Non,gardes tes doigts au chaud petite pute,je vais t'apprendre moi à matter...>>
Et nous avons parcourus comme ça les deniers metres qui nous separaient de ma chambre d'enfant...
Arrivé devant cette maudite porte il m'a intimé l'ordre de ne pas crier,de ne pas emettre le moindre son...
<<Ta mère dors,elle est fatiguée,surtout ne la réveille pas en gueulant ou tu auras à faire à moi vicieuse que tu es,c'est compris?>>
je fis signe de la tete que j'avais bien reçu le message,puis il poussa la porte,me projetta violemment sur le lit,là mon tee shirt se souleva laissant apparaitre mon slip mouillé...
<<Ohhh dis moi,mais qu'est-ce que je vois là? Mais tu mouilles salope!!! Mais oui!!!  ,Tu es deja aussi chienne que ta mère,humm j'aime bien ça...>>.
Il a retiré ma culotte,m'a écarté de force les cuisses,puis s'est approché lentement de ma chatte qui elle pour me trahir recommençait à mouiller de plus belle....Trahie par mon propre corps!!! Ca alors je n'en revenais pas...J'etais morte de trouille mais je ne faisais absolument rien pour empecher ce qui allait se passer,pire même je crois que j'espèrais réellement qu'il pose quelquesbisous sur ma chatt a peine velue.Sa langue s'est posée sur mon bouton qui a réagit au quart de tour,..Il l'a lecher,aspiré jusqu'à ce que je jouisse,puis violemment il m'a tirée par un bras pour me remettre debout face à lui...
<<Voyons voir ce qu'il y a là dessous...>>
Il a plus dechiré mon tee shirt qu'il ne me l'a retiré,mettant a l'air mes petits seins deja bien formé pour mon age,têtons droits et fiers de l'être...
<<Waouhhh salope,tu en as de jolis nichons dis moi>>
Là dessus il me les caressa,les tripota un moment,jouant avec les bouts qu'il etiraient à m'en faire mal,mais chaque fois il s'arretait quand il sentait que je ne pouvais plus me retenir de pousser un cri de douleur...Ca semblait l'exciter car son enorme chose avait sacrement prit du volume depuis le debut de ce petit jeu(c'st comme ça qu'il nommait ce qu'il faisait).Il cessa de me triturer les seins et les têtons pour me retourner dos contre son sexe...là j'ai flipper grave.
Il a écarté mes jambes en mettant les siennes entre ainsi plus moyen de les resserrer,m'a fait me pencher en avant...Il me laissa avancer jusqu'à ce que mon front percute le mur d'en face...
<<Tres bien ma ptite,nous y voilà! Maintenat tu ne peux plus avancer ni reculer,je vais donc m'occuper de toi petite pute...tu voulais voir,et bien tu va faire mieux tu va le vivre....>>
La tete collé contre le mur,le buste en avant,le cul tendu et plaqué contre lui effectivement  j'étais on ne peut plus coincée....Il m'obligea à mettre mes mains contre le mur,pour ne pas perdre l'equilibre selon lui....Puis il commença ses invetigations manuelles...il entra d'abord un doigt,puis deux,mais sentant une légére resistance il n'insista pas...Pas avec ses doigts en tout cas...A la place il mit le bout de son sexe contre ma chatte,ne me penetra pas de suite,il jouait à le frotter contre ma mouille qui ruisselait toujours.meme la trouille ne me faisait  pas cesser de mouiller...Puis tout à coup une claque violente s'est abbatue sur mon cul,suivie d'une douleur a l'entre jambe...il était entré en moi avec force et sauvagerie...J'ai hurlé tellement j'eu mal,mais sa main est venue se plaquer contre ma bouche pour etouffer mon cri
<<Ta gueule je t'ai dis...Détends toi,ca va finir par passer et être même agréable tu va voir>>
Il a retiré sa main de sur ma bouche,je criais plus je pleurais silencieusement et le laissais faire ses allers retours dans ma chatte.Constatant que je ne poussais pas de gémissement,il entrepris alors de branler mon bouton
<<Comme ça tu va voir,se sera meilleur pour tou leseux ma garce>>
Effectivement ce devint vite tres agreable et je sentis le plaisir monter en moi en quelques minutes à peine...J'avais honte de ressentir ce plaisir,mais plus j'en avais honte,plus j'aimais cela plus je mouillais et souhaitais que ça ne s'arrete pas...Quand il me sentit sur le point de jouir ses va et viens devinrent plus rapides et au moment même ou je jouissais je sentais se répandre en moi quelque chose de chaud et de bien agreable...Il avait jouie lui aussi,nous avions jouie ensembles a la meme seconde...
Il s'est retiré de moi,m'a a nouveau claqué le cul mais plus gentiment,puis il a dit:
<<La vache,qu'est-ce quec'est bon une chatte toute serrée....La prochaine fois salope je m'occuperai de ton cul.Il a l'air bien appétissant...>>
Il est sortit de ma chambre me laissant là effondrée et en larmes.D'entre mes cuisses coulait quelque chose de visqueux mélangé à un peu de sang....Je ne pleurait pas de douleurs non,je chialais de honte.J'avais terriblement honte de moi de m'etre laissé faire sans protester et surtout honte d'avoir jouie ainsi...La peur avait decuplé le plaisir,la honte l'avait multiplié par mille....Et tous ces insultes qu'il m'avait dites elles aussi avaient contribuées à m'exciter....
Je me posais un milliard de questions auxquelles je savais que jamais personne d'autre que moi me donnerait les reponses...Pour ca il eu fallut que j'atteigne l'age de 30 ans pour entrevoir un debut de compréhension dans ce qui c'était passé 18 ans plus tot.
Maman n'n a jamais rien su,et des le lendemain j'ai tout fais pour ne plus jamais me retrouver seule avec lui,et depuis j'evite autant que je peux les trous de serrures...Jamais je lui ai donné l'occasion de s'occuper de mon petit cul.
Je me demande toujours cependant si ce qu'il a dit est vrai,a savoir qu'à 12 ans une fille qui sort tout juste de l'enfance est deja une salope en devenir...Cela dit quand je vois aujourd'hui certaines gamines il semblerait qu'il ai raison...Certaines s'habillent de façon vraiment equivoque et il ne fait pas le moindre doute que ces petites garces ont deja gouté le fruit defendu...Non pas que j'approuvent les violeurs mais quelques fois il est comprhéensible que ceux ci craquent et j'ajouterai même que les parents sont pour moitié responsables de ce qui arrive à leur fifille...A les laisser se rendre au college en ville ou en boite de nuit a demie vetue,faut pas s'etonner que des hommes perdent leur sang froid.Je sais que ce que je dis là va soulever des cris et des olés d'incompréhension,mais encore une fois,je tiens a dire que je ne cautionne en aucun cas le viol,j'affirme juste que nous parents devrions être plus fermes et vigilants concernant la tenue vestimentaire de nos gamins jusqu'à ce qu'ils soient capables de choisir leur sexualité,et d'en jouir pleinement et surtout avec leur consentement....
Par soumise88 - Publié dans : journal intime - Communauté : salope soumise
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés