Vendredi 25 septembre 5 25 /09 /Sep 04:56

soumission2.jpgJe supplie, implore,quemande,sollicite Maitre de me parler mais il reste inflexible…J’ai quelque chose à lui avouer et plus j’attendrais pour le faire plus dur sera de lui dire….Je n’aimerai pas qu’il l’apprenne par mail ou par texto, je préférerai de beaucoup le lui dire de vive voix, mais ça devient compliqué puisqu’il ne me répond plus….Seulement j’ai besoin d’alléger ma conscience aussi je vais confesser ma faute et ma trahison ici même en souhaitant vraiment très fort que Maitre ne vienne pas la lire avant de me contacter.

Cela s’est passé hier matin…Comme à l’accoutumé, je me suis connectée sur mon adresse msn et espérais patiemment que Maitre se mette également en ligne….Je m’occupais donc en l’attendant à relire quelques mails reçus ou envoyés, quand j’ai été sollicité par un homme qui me dit avoir eu mon adresse par moi personnellement sur le site de bdsm sur lequel je suis inscrite.

Soit me suis-je alors dis…Nous avons entamer un dialogue des plus anodin du moins au départ, puis notre conversation a glissée sur du plus intime. Il me posait quelques questions sur ce que Maitre me faisait faire, ou depuis combien de temps j’étais sa chose, à quelle fréquence nous nous rencontrions…Bref des questions sommes toutes assez banales. Je lui confiais alors combien j’étais en manque de Maitre, combien son silence à mon égard avait un impact dévastateur sur mon moral…Chaque phrase commençait ou finissait avec Maitre dans la conversation…Maitre sait ceci, Maitre fait cela, Maitre Maitre Maître…Il n‘y en avait que pour Maître

Puis ce monsieur me demanda alors si j‘avais déjà été obligée de mettre des pinces sur mes seins…Effectivement Maitre a pensé que je devais être prête pour tenter l‘expérience car il me l‘avait déjà demandé…Je du en mettre une sur chaque teton,puis une sur chaque lèvres de ma chatte durant quelques minutes. Maitre va doucement avec moi, il ne me brusque en rien…Pour espérer lui plaire d‘avantage j‘avais pris l‘habitude de me mettre les pinces chaque jour afin d‘être plus endurante et de supporter le mieux possible les douleurs du pincement…Mon interlocuteur me précisa que ce que lui aimait c‘était quand les dites pinces étaient posées à environs 5 cm du teton,et quand il y en avait 4 par sein….J’étais alors très étonnée et lui demandais si cela était aussi douloureux que de les avoir directement sur les bouts…Avant même qu’il ne me réponde je lui dis que j’allais essayer la méthode. Il me demanda d’aller chercher 8 pinces à linge, là je l’arrêtais de suite en lui précisant bien qu’avec tout le respect qui lui était du je n’avais pas à lui obéir puisqu’il n’était pas mon Maitre, que c’est moi et uniquement moi qui prenais la décision de tenter l’expérience mais que je consentais cependant à écouter ses conseils. Je plaçais alors une à une les 8 pinces à linge sur mes mamelles…J’avais mal mais un peu moins que sur les tetons et pendant que se passait cette expérience je confiais à cet homme ce que je ressentais d’être ainsi parée et répondais honnêtement aux questions qu’il me posais à savoir comment je me sentais émotionnellement parlant, si en fermant les yeux je visualisais mon Maitre. Bien sur que je voyais Maitre dès que je fermais les yeux, même qu’en pensant suffisamment fort à lui j’avais l’impression de sentir son odeur, sa force, comme si Maitre était là juste derrière moi. Evidemment à penser à lui les douleurs se sont légèrement estompés et c’est devenu presque agréable de porter les pinces… Le jeune homme me dit alors qu’il serait bien de savoir quelle réaction j’aurai si les pinces étaient légèrement effleurées par ma main, puis il se ravisa et me dis de les faire effleurer par le bureau en me penchant en avant….Prise dans mon inspiration d’être sous l’emprise de Maitre, je me levais alors et me penchais sur le bureau…je lui dis les images qui me venaient en tête:

<<Maitre est là. Il me demande de me lever, de me pencher sur le bureau et d’écarter les jambes. Il s’approche de moi et m’encule vigoureusement. Ses coups de reins font onduler les pinces contre le coin du bureau, c’est très douloureux, mais Maitre aime cela, alors je me concentre sur le plaisir qu’il a de m’enculer ainsi et c’est à ce moment là qu’un sentiment de honte, d’humiliation et de trahison m’envahissent entièrement…je redescends sur terre et me rends enfin compte de ce que je suis entrain de faire…je commet l’irréparable avec un inconnu alors que Maitre m’a expressément interdit de dialoguer avec les hommes seuls sur MSN…J’ai honte je suis humiliée parce que prise dans mon imaginaire je dois avouer que cela est rapidement devenu agréable…Que si je ne m’étais pas réveillée à temps j’aurai même pu jouir comme une chienne…J’ai trahis Maitre je ne me le pardonnerai jamais.
Cet homme me demande alors ce que je pense de moi à cet instant…Je lui dis ma honte mon humiliation, je me sens chienne et pute de troisième zone. Il me répond alors que c’est une bonne nouvelle d’apprendre qu’une pute peut être une soumise…Là je suis touchée vexée, mais il a raison…je suis qu’une pute qui a sauté sur une occasion. Ensuite il me demande ce qu’il doit penser de moi…Qui suis-je pour lui dire ce qu’il doit penser? Je ne suis rien ni personne, je ne suis plus rien ni plus personne depuis que Maitre me méprise, et cela risque même d’être pire pour moi car je dois le lui dire…Maitre va me jeter de sa vie car il ne peux pas avoir confiance en sa chienne…Jamais Maitre ne me passera mon collier…Je m’effondre en larmes à la pensé que Maitre va être dans une colère telle qu’il jugera même que je suis indigne d’être sévèrement corrigée…Une correction même administrée avec la plus intense fermeté me donnerait encore trop d’importance…J’espérai réellement qu’un jour Maitre me gratifie de cette ultime récompense en me faisant marquer de ses initiales…j’en suis indigne alors inutile d’en rêver d’avantage et pendant que j’y suis autant oublier également le port de son collier…je serai pour ce qu’il me reste à vivre qu’une chienne lubrique sans laisse,, sans collier et surtout sans Maitre, car je fais là le serment que si Maitre me répudie pour cette trahison, plus jamais je ne serai la soumise de quelqu’un d’autre…Je redeviendrai celle que j’ai été durant mes 25 années de mariage, une femme aigrie amère et mal baisée, voire même pas baisée du tout…

Pour finir le dialogue, je lui confiais que Maitre m’avait généreusement autorisée à créer ici mon blog mais que j’ignorais s’il était venu le lire….Il me demanda alors l’adresse de ce blog, je la lui ai donnée et il est venu me lire…Encore une fois c’est très humiliant, mais c’est pour que je le sois d’avantage que je fais ce blog…Pour que ceux et celles qui passent me lire déposent des commentaires même si ceux ci sont injurieux dans le but de me mettre à ma véritable place de chienne…Aux pieds de son Maitre et pas ailleurs….

Si je devais dire quelque chose pour ma défense, j’ajouterai que Maitre me manque tellement que mon imaginaire tente de combler comme il peux l’absence ,et qu’il n’st pas toujours facile de contrôler ses fantasmes, sa tête et son corps quand ceux-ci réclament à corps et à cris que l’on s’occupe d’eux.

Maitre, je suis parfaitement consciente de la gravité de ma faute et j’en assumerai les conséquences, mais je vous en supplie, je vous implore en me jetant a vos pieds, par pitié ne me congédiez pas…Pas maintenant Maître, votre chienne a trop besoin de votre autorité pour exister. De grâce Maitre, reléguez moi au rang le plus bas, corrigez moi de la pire des façons que vous jugerez suffisamment cruelle mais ne m’abandonnez pas s’il vous plait….

Votre chienne se prosterne devant vous et ne respire que pour votre plaisir.

Par soumise88 - Publié dans : journal intime - Communauté : salope soumise
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés