Vendredi 18 septembre 5 18 /09 /Sep 12:49
Donc,pendant que je repensais à cette délicieuse nuit passée avec ma belle,les filles étaient descendues silencieusement comme l'exigeait le reglement en vigueur au refectoir pour prendre le petit déjeuner. Combien de temps faudrait-il à ma douce pour remarquer mon absence??? Je n'ai pas eu à me poser la question bien longtemps...Pas plus de 10 minutes apres que tous soient descendues j'entendais ce grattement familier derrière la porte. Je relevais les couvertures sur ma tête,fis semblant de dormir et ne repondis pas à la demande d'entrer de ma chérie...La porte s'ouvrit doucement,lentement pour ne pas riquer de me deranger....
<<Mon délice,chuchotait mon bébé,ça va? Qu'est-ce qu'il t'arrive dis moi mon coeur?>>
Je ne répondais pas,faisant toujours mine de dormir.Elle s'approcha de moi et posa sa main sur mon épaule pour gentillement me secouer...
<<Eh..Bébé,tu roupilles? Tu tires au flanc ou quoi?>>
Je remuais un peu,emettais un long baillement bruyant et fis semblant d'être surprise en plein sommeil par ma douce..
<<Mais enfin que fais-tu là ma douce? Soeur Marie sait-elle que tu es là? Pourquoi n'es-tu pas au confessionnal ou entrain de faire acte de pénitence? >>
<<Bahhh j'ai pas besoin de me confesser,sinon ça va me prendre des plombes,et puis les actes de pénitence tu sais où que je me les fiche hein? T'inquiète pas chérie,j'ai dis à la soeur que je ne me sentais pas bien,que je devais avoir mes regles,alors elle m'a envoyée à l'infirmerie...Le temps qu'elle repense à moi j'en ai pour au moins deux bonnes heures...j'étais inquiète mon ange,pourquoi t'es pas en bas avec nous hein?>> Tout en posant la question elle posa sa main fine délicate et fraiche sur mon front...
<<La cornette a dit que t'avais de la fiêvre c'est vrai bébé?>>
En guise de réponse,je me mis assise dans le lit puis je l'invitais à s'assoir à côté de moi en tapant sur le lit...Mon idée prenait forme au fur et à mesure de son monologue....J'attendis qu'elle s'assoit et je posais mes lêvres sur les siennes...Pas de résistance particulière...j'appuyais alors le baiser et insérais ma langue dans sa bouche...Ma chatte commençait déjà à se réveiller...Je mouillais et je n'en étais encore qu'au baiser...Voilà qui était plus que prometteur...
Sans qu'elle se rende compte,je fis appuyer le poid de mon corps sur le sien ainsi je l'obligeais à se coucher.Tout en l'embrassant passionement et avec gourmandise surtout,je pris sa main gauche,fis semblant de vouloir meler mes doigts aux  siens,l'amenait tres lentement au dessus de sa tete et je sortis de dessous mon oreiller un lacet avec lequelle je lui attachais le poignet au barreau du lit...rapidement avant qu'ele n'ai le temps de comprendre ce qui se passait avec le second lacet je lui liait la main droite puis me relevais prestemment pour voir ma belle se débattre come un chat pris dans un bain dont il ne peut plus sortir...Ses yeux me lançaient des éclairs,elle s'agitait de tout ses membres et plus elle s'enervait plus sa jupe de vichy bleu remontait sur ses superbes cuisses...Elle était magnifique en colère car elle l'était n'en doutez pas,elle l'était d'autant plus que jamais elle ne s'était retrouvée en position de soumission avec moi.Elle me dominait toujours,menait les ébats et moi j'executais sans broncher tous ses ordres mêmes les plus hallucinants...Que m'avait-il pris ce matin là de vouloir inverser les rôles? Ca je l'ignore encore aujourd'hui...L'impulsion du moment sas doutes...J'attendis qu'essoufflée ele se calme et se debatte un peu moins pour m'approcher enfin d'elle pour lui dire
<<Alors mon ange,ça fait quoi d'être à ma merci?>> Elle ne me répondait pas et tentait tant bien que mal de réprimer l'excitation que cela lui procurait,mais j'avais déjà remarqué les petites contractions qu'elles faisait avec son ventre,ce signe e trompait pas,sa chatte s'ouvrait et demandait d'etre satisfaite rapidement,d'ailleurs une petite tache de sa mouille commençait à poindre sur sa culotte blanche...
<<Ma divine,je vais te faire jouir comme jamais ce matin,tu n'auras pas d'autre choix que de te laisser aller crois moi...>>
<<Alors là bébé,tu te mets le doigt dans l'oeil ou ailleurs si tu veux,mais je te dis que tu ne me feras pas jouir comme ça....C'est moi qui décide,pas toi...>>
<<Tres bien chérie,on va voir ça de suite bébé>>
Je vint me mettre à genous entre ses cuisses qu je forcais à écarter puis j'entrepris de la caresser.Mes mains partirent de ses chevilles,remonterent progressivement sur ses jambes,arriverent sur ses cuisses,je les placais à l'intérieur de celles ci,puis caressais sa chatte par dessus son slip,elle frissonnait de plaisir mais refusait de l'admettre...Pas grave me suis je dis,je continue elle cedera de toute façon....Je continuais doucement l'ascension manuelle sur son ventre puis atteigis enfin sa poitrine que je sortis tres vite de ce fichu soutien gorge...Ils en jaillirent comme deux petits diables d'une boite,têtons fièrement redressés et durs...Je ne résistais pas plus longtemps et je fondis dessus pour les aspire les lecher les mordiller doucement...je tetais ces bouts de sein comme un bébé l'aurait fait avec sa mère...C'était délicieux,mais elle niait toujours aimer cela...Pourant elle laissait involontairement s'echapper des gémissements et des rales de plaisir...Oui elle aimait ce que je lui faisais avec tellement d'amour...Le lui faire admettre était autre chose,mais je ne m'en préoccupais pas le moins du monde car la divine odeur de sa jute vint me chatouiller les narines,et je me mis à saliver à l'idé de lui dévorer gouluement sa petite chatte et son adorable clito....J'abandonnais non sans peines et regrets ses deux superbes globes mamaires pour descendre en la lechant jusqu'à sa petite fournaise... Un régal,que dis-je un delice plutot...Ma langue se posa sur son clito et le titilla pendant quelques minutes,puis à grands coups de langue je lui mangeait toute la hauteur de son sexe fraichement épilé...je recueillais dans ma bouche à chaque allers retours de ma langue un peu de sa précieuse mouille que je degustais comme il se doit de le faire...tel un grand cru millésimé...Elle était mon chateau Margaux à moi toute seule et je m'en delectais pleinement.
<<Allez chérie,laisses toi aller mon ange,jouies pour moi s'il te plait...>>
<<Jamais espece de garce,tu entends,jamais je ne jouierai comme ça attachée,cours toujours et bois de l'eau fraiche ma belle!!!>>
<<Tres bien amour,c'est toi qui l'auras voulu souvient-en >>
Je me levais pour me diriger vers mon armoire,ouvris la porte et plongea la main entre les tee shits empilés au carré...J'en sortis triomphalement un piloir d'aphoticaire....(Pour ceux qui ignore ce que c'est cela ressemble à une batte de base ball mais en miniture,et ça servait à piler les medicaments en pharmacie au 18ième je crois).... Un pilon en bronze tout doré et scintillant...Objet que j'avais je ne sais pour quelles sombres raisons perverses subtilement dérobé à la bibliotheque quelques semaines auparavent...Sans doutes pour emmerder les soeurs une fois de plus!!! Je l'avais rangé entre mes tee shirt et l'avait oublié jusqu'à ce matin là....
<<Rgardea toute belle ce que j'ai pour toi....Et je lui mis sous les yeux ce truc qui pour les pucelles que nous étions encore à l'époque,semblait être monstrueusement volumineux....Elle écartait les yeux completement paniquée(cela dit elle ne l'était pas encore niquée...Pas...niquée!!!!)et secouant négativement la tete
<<Non arretes,pas ça s'il te plait...Ne fais pas ça!>>
<<Alors tu va te décider à jouir oui ou non?>>
<<Non,non et non,et tes menaces avec ce truc ne changeront absolument rien!>>
<<Comme tu voudras mon amour,c'est toi qui décides...>>
Je promenais alors ce god de fortune sur sa chatte béante qui maintenant ruisselait,insistant sur son bouton gonflé à l'extrême,ne demandant qu'à jouir,puis je plaçais l'engin à l'entrée de son vagin,je le poussais rien qu'un peu à peine de quelques millimètres,et attendit la réaction de ma belle toujours entrain de controler ce plaisir qui s'imposait de plus en plus fort à elle.Je me demandais comment elle arrivait à se controler ainsi...Comment pouvait-elle refuser de jouir alors qu'elle en crevait d'envie...
<<Alors chérie,je t'enfonce ce truc loin dans ta petite chatte ou tu préfères jouir avec ma langue mon ange?>>
<<Hummm bébé,arrêtes ça,s'il te plait...>>
<<S'il te plait quoi chérie?>>
<<Fais moi jouir je n'en peux plus,oui fais moi jouir et trembler avec ta langue,je t'en prie mon amour,tout de suite......>>
Ahhh enfin j'avais le feu vert,ma belle me priait de lui bouffer la chatte...Il ne m'en fallut pas d'avantage pour que je jete le piloir et fondre sur sa chatte avec ma bouche.Ma langue lecha d'abord son clito,puis lapa vigoureusement de haut en bas la chatte entièrement abandonnée à mes coups de langue experts,mes doigts la fouillaient gentiment,ils ressortaient de son intimité visqueux et collants,sur le drap blanc de mon lit se dessinait une flaque assez conséquente de sa mouille genereuse...Soudain,elle souleva son bassin,m'incitant à excercer un pression plus forte sur son clito ondula dans tous les sens et ne pu plus se retenir de se lache completement sans pudeur aucune
<<Ohhh Oui je jouie bébé,encore,plus fort,plus vite,oui leche salope,leches bien ma chatte,hummm tu es ma salope et tu es divine en lecheuse...>> C'est ce dont je me souviens car il eut un monologue assez long(je ne pouvais pas parler,j'avais la bouche pleine).je buvais degustais me delectais de ce ruisseau ininterrompu de sa jute....J'adorais cela,je salivais melant ma salive à son divin plaisir,m'en impregnais bien les muqueuses buccales,essayant de le garder en bouche aussi longuement que possible...J'exultais de l'entendre ainsi jouir encore et encore...Quelques contractions abdominales au bon moment et je jouie aussi,mais bien moins intensément que ma déesse cependant.Qu'importe!!! Ce qui pour moi était primordial c'etait qu'elle et seulement elle trouve plus de plaisr que moi dans nos ebats de lesbiennes délurées mais néanmoins tres amoureuses...
Elle finit de jouir doucement,je lapais avidement les dernières gouttes de sa jute,puis le calme revenu,je lui detachait les mains.Ses poignets étaient un peu endoloris,mais elle n'y fit même pas attention...
<<Oh toi chérie,tu perds rien pour attendre!!! Tu me payeras ça je te le jure>>
<<Mais oui mon amour,c'est quand tu voudras,je paye toujours ce que je dois tu le sais bien non??? Bon tu devrais filer,la cornette va te chercher maintenant,puis je te rapelle que je dois me reposer,je suis malde moi mademoiselle!!!>>
<<Ok je me tire,mais je reviendrais cherie je reviendrais sois en certaine...>>
Elle plaqua sa bouche fraiche et delicieuse sur la mienne me fit un tres long et doux baiser puis se dirigeat vers la porte.Avant de la refermer sur elle,elle se retourna une dernière fois,me regarda quelques secondes puis me dit
<<Merci mon delice,je t'aime...>> elle porta deux doigts à ses levres les embrassa et souffa dessus dans ma direction en me lançant un tres prometteur "a bientot chérie,a tres bientot"
La porte se referma,j'ecoutais ses pas s'eloigner dans le couloir,puis je me mis à repenser à ce qui venait juste de se produire...Mon drap en gardait la trace,je mis mon nez dessus et aussitot les effluves virent me chatouiller les narines...Je me couchais alors et entrepris de glisser ma main sous ma culotte à la recherche d'un bouton gros enflé et dur...Quelques secondes seulement suffirent à me transporter vers le 7ieme ciel...Calmée par tant d'intenses bonheur je laissais mes yeux se fermer et je plongeais dans un sommeil peuplé de merveilleuses images de mon ondine...Il me faudrait être sur mes gardes dorénavant,sa vengeance allait être des plus créative,de cela je n'en doutais aucunement....

Ahhhh si tous les mercredi j'avais pu echapper aux corvées du cathéchisme des confessions et autres conneries,que d'histoires j'aurai alors à vous compter.....
Mais heureusement,elle et moi nous nous sommes aimées suffisament longtemps pour en avoir des chapitres entiers à écrire,alors si vous aimez ce que je vous narre,revenez vite lire la suite des aventures de deux lesbiennes...Et les confessions d'une soumise toute dévouée à son Maitre.....

A tres bientot j'espère.
Aimerait egalement lire ce que vous pensez de mes histoires et confessions,n'hesitez pas à critiquer c'est justement fait pour ça un blog....
Par soumise88 - Publié dans : journal intime - Communauté : salope soumise
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés