Mercredi 17 mars 3 17 /03 /Mars 08:19

Qu'est-ce que le SM

1.Définition du sado-masochisme


Le psychologue et neurologue Richard Von Krafft-Ebing emprunta à deux auteurs de la littérature, Sade et Sacher-Masoch, leur nom afin de définir une perversion :

le sado-masochisme.

Le sado-masochisme est la forme combinée du sadisme et du masochisme, dans laquelle

la satisfaction est liée à la souffrance ou à l'humiliation

. Pour Freud, c'est la perversion la plus fréquente et la plus importante de toutes.

Le sadisme est la perversion sexuelle par laquelle une personne ne peut atteindre l'orgasme qu'en faisant souffrir (physiquement ou moralement) l'objet de ses désirs.
Le masochisme est un comportement sexuel déviant par lequel une personne a besoin de ressentir de la douleur pour parvenir à la jouissance sexuelle.
Voilà présenté les deux volets d'une seule et unique perversion fondée sur le désir d'asservissement ou de soumission comme principe de plaisir. Cette pratique peut être jugée comme une déviance pathologique si elle représente le seul moyen qu'à un individu pour obtenir une excitation sexuelle.

2. Du jeu et de la perversion


La pratique de jeux S.M. peut être un moyen de libérer les tensions et de satisfaire les pulsions sexuelles particulièrement profondes et tenaces. Mais,

il existe une réelle perversion sado-masochiste

, une déviance, qui a un réel caractère pathologique. Celle-ci peut entraîner des conséquences dramatiques sur la personne jouant le rôle de l'esclave.

La perversion :


Si la satisfaction prend racine dans la douleur employée comme contrainte ou moyen de soumission, on se trouve face à une substitution pathologique de l'acte sexuel. Rappelons brièvement que les pratiques S.M. ne tombent pas sous le coup de la loi, si elles ont lieu

entre adultes consentants

. En revanche, la loi française prohibe les actes de tortures et de barbaries (articles 222-1 à 222-6 du code pénal). Ainsi, tout acte de sadomasochisme sur une personne non consentante ou dont les conséquences physiologiques dépassent le stade du jeu peut être qualifié d'acte de torture ou de barbarie.

Le jeu :


Le sado-masochisme peut revêtir un autre aspect, plus ludique. En effet, beaucoup de couples se plaisent à

des jeux érotiques de soumission/domination

. Ceux-ci sont prédéfinis entre

deux partenaires qui se respectent mutuellement

et qui hors de leur rapport sont

parfaitement égaux

La perversion :


Si la satisfaction prend racine dans la douleur employée comme contrainte ou moyen de soumission, on se trouve face à une substitution pathologique de l'acte sexuel. Rappelons brièvement que les pratiques S.M. ne tombent pas sous le coup de la loi, si elles ont lieu

entre adultes consentants

. En revanche, la loi française prohibe les actes de tortures et de barbaries (articles 222-1 à 222-6 du code pénal). Ainsi, tout acte de sadomasochisme sur une personne non consentante ou dont les conséquences physiologiques dépassent le stade du jeu peut être qualifié d'acte de torture ou de barbarie.

Le jeu :


Le sado-masochisme peut revêtir un autre aspect, plus ludique. En effet, beaucoup de couples se plaisent à

des jeux érotiques de soumission/domination

. Ceux-ci sont prédéfinis entre

deux partenaires qui se respectent mutuellement

et qui hors de leur rapport sont

parfaitement égaux

La perversion :


Si la satisfaction prend racine dans la douleur employée comme contrainte ou moyen de soumission, on se trouve face à une substitution pathologique de l'acte sexuel. Rappelons brièvement que les pratiques S.M. ne tombent pas sous le coup de la loi, si elles ont lieu

entre adultes consentants

. En revanche, la loi française prohibe les actes de tortures et de barbaries (articles 222-1 à 222-6 du code pénal). Ainsi, tout acte de sadomasochisme sur une personne non consentante ou dont les conséquences physiologiques dépassent le stade du jeu peut être qualifié d'acte de torture ou de barbarie.

Le jeu :


Le sado-masochisme peut revêtir un autre aspect, plus ludique. En effet, beaucoup de couples se plaisent à

des jeux érotiques de soumission/domination

. Ceux-ci sont prédéfinis entre

deux partenaires qui se respectent mutuellement

et qui hors de leur rapport sont

parfaitement égaux

l'un vis à vis de l'autre. Une relation S.M. implique deux personnes adultes qui sont mutuellement consentantes et désireuses de vivre cette expérience. Dans ces conditions, cette relation vise à augmenter l'intensité des émotions et des sensations. Le sado-masochisme est ici un exutoire, un jeu. Souvent, les pratiques sado-masochistes sont

un moyen d'évacuer une pulsion

, dont on ne pourrait se débarrasser autrement. En effet, lorsqu'ils sont bien maîtrisés et s'ils ne perturbent pas l'intégrité physique et la liberté, ces jeux peuvent

exorciser l'angoisse

et

délivrer de certaines tensions

.

3.Qu'est-ce que les initiales BDSM revêtent ?


Lorsque l'on parle de rapport sadomasochiste, la littérature fait souvent état de "relations BDSM". Les initiales "BDSM" regroupent différentes pratiques

B

signifie

bondage

, le

D

domination

ou

discipline

, le

S

sadisme

ou

soumission

, le

M

masochisme

Lorsque l'un domine et l'autre se soumet, on parle de

jeux de domination-soumission

. Dans ces jeux, l'un joue à séduire l'autre, l'exciter, le frustrer pour finalement le satisfaire. Lorsque les punitions interviennent, ces jeux s'appellent :

soumission-discipline

. Les jeux décrits comme étant

S.M., " sado-masochistes ",

implique l'usage de fouet, martinet, tapette et autres accessoires permettant de créer de la douleur à différents degrés. La douleur devient une source de plaisir dans les jeux

S.M., elle est une intense stimulation.

Ce type de relation est

intellectuel

avant tout. La domination est

un jeu de force érotique

, un sport cérébral, ce sont

des jeux de forces et de pouvoir

, l'aspect intellectuel de ceux-ci passe bien avant la relation sexuelle elle-même. Elles ont plus à voir avec la

séduction

. Le maître séduit l'esclave avec son pouvoir et l'esclave séduit le maître par sa servitude et sa bonne volonté. Dans ces jeux à fort pouvoir érotique,

la relation sexuelle n'est pas une fin en soi

Par soumise88 - Publié dans : savoir vivre d'une soumise - Communauté : salope soumise
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés