Mercredi 14 juillet 3 14 /07 /Juil 16:50

Nous sommes le 14 juillet 2010,il est 05h10,mes terreurs nocturnes et mes doutes me tiennent éveillée accompagnée comme il se doit de mes douleurs articulaires je suis là seule, assise derrière mon écran avec mes peurs, mes doutes et mes questions…

Avant ,pour me rassurer j’avais à mes côtés pour cheminer sereinement ma tendre déesse. Aujourd’hui…? Aujourd’hui, je n’ai personne à part Maitre mais je ne puis intervenir comme bon me semble dans sa vie privée et qui plus est en plein milieu de la nuit pour faire part à Maitre de ce qui me tracasse…

Qu’est-ce qui peut bien me tracasser vous demandez vous sûrement? Et bien c’est que nous sommes maintenant à la mi-juillet que le mois d’août ne va plus tarder à se profiler et que Maitre lui va bientôt venir prendre possession de mon corps et je suis complètement terrorisée à l’idée de devoir passer le cap de la sodomie…

Ô je sais bien, vous avez certainement lu quelles intenses jouissances j’avais eu à aller et venir sur mon Plug et même une fois sur mon god lisse, mais je sais pour l’avoir vu de mes yeux via la webcam que mes petits jouets n’ont rien de comparable à la taille du membre de Maitre…Imaginez devoir faire entrer une saucisse à cuire dans un taille crayon…Le taille crayon que possèdent tous les bons élèves bien sûr…la comparaison peut sans doute prêter à sourire et je le conçois parfaitement car moi-même je souris en imaginant la scène, mais derrière mon sourire je vous assure que se dissimule une peur bien réelle qui ne cesse d’être grandissante au fil des jours qui passent…

Pour la 1ière fois de ma vie de soumise je vais être prise par l’anus et je me demande si je serai capable d’accepter le membre de Maitre sans hurler de douleur, serais-je capable de ne pas faire marche arrière arrivée au pied du mur?

Maitre me demandais d’aller et venir très vite et très fort, et de faire entrer ce Plug aussi profondément que possible, mais nous sommes tous différents des uns des autres avec notre propre compréhension du véritable sens des mots…Ce qui me paraissait alors être très rapide et très fort, le paraitra t-il de la même manière pour Maitre? N’a-t-il pas sa propre idée de ces deux petits mots?

Et ensuite, est-ce que je serai capable aussi de me faire administrer les corrections qui me sont dues sans me mettre à pleurer et à supplier le Maitre de cesser cela?


Comment serais-je capable de donner intensément de plaisirs au Maitre alors que je me suis toujours considérée comme n’étant absolument personne, comme étant qu’une infime quantité négligeable pour les autres et Maitre y compris?

N’est-il pas normal que germent en moi ces doutes parce que je vais vivre ma première séance de soumission réelle…? Oui , terminé la webcam pour soumise88 durant quelques jours en août…Là ce n’est plus un scénario qu’il me faudra mettre mentalement en scène, non, je prends soudainement conscience que je vais devoir le vivre physiquement ,en ressentir chaque seconde dans ma chair et en préserver chaque instant dans ma mémoire…

Et si cette première fois se révélait être comme étant plus destructrice psychologiquement parlant que bienfaitrice et libératrice physiquement?

Comment vais-je devoir faire pour gérer le côté émotionnel qui est le mien en faisant don de ma personne dans toute son intégralité si Maitre décide de m’abandonner pour incompatibilité ou incapacité à satisfaire ses exigences?

C’est une situation éventuellement possible qu’il me faut impérativement envisager, et ce même si Maitre est certain que tout se passera pour le mieux…


Il va falloir que je me montre nue devant Maitre, comment y parvenir sans avoir honte de moi alors que je hais ce corps déformé par le surpoids pris à cause de trop de médicaments?

Me montrer nue devant la webcam à Maitre n’avait alors rien de très difficile à exécuter parce que je ne montrais qu’une partie de mon corps à la fois à Maitre et jamais durant nos séances virtuelles je ne me suis exposée ainsi entièrement… (normal, je ne passe pas complètement dans l’optique de la webcam…Là j’ironise pour ne pas m’effondrer en larmes, c’est comme cela que j’agis pour ne plus pleurer et pour ne rien montrer. C’est-ce que la vie et ses brutalités m’ont appris à faire pour me préserver…il n’est jamais bon de montrer ses faiblesses, surtout en collectivité…)

Et si tout comme moi Maitre me trouvais repoussante, écœurante, et nauséeuse à prendre?

Maitre aura-t-il la franchise de me le faire savoir ou est-ce que sa bonne éducation veillera à ne pas me mettre mal à l’aise plus que je ne le serai déjà ou/et à ne pas me blesser?

J’ai mis tellement longtemps à m’accepter telle que je suis et telle que ma douce déesse s’est patiemment évertuer à me le faire comprendre…

Tentatives vaines puisque j’ai toujours refusée cette image de moi comme étant une femme avec des besoins de chienne,

Je crois que je préférerai mourir que de devoir affronter la honte d‘être abandonnée et sans collier fut-il que virtuel…

C’est très difficilement que je me suis regardée en face et me suis dis que jamais je ne serai autrement ni autre chose que ce que dame nature a voulue que je sois et comme ma déesse m’a révélée être…Et il me fut encore plus difficile après avoir franchis cette douloureuse étape, de devoir l’avouer à celui que je considérai être mon allié, celui qui mieux que personne serait à même de me comprendre puisque nous partageons notre vie commune et notre lit qui plus est…Comme c’est horriblement difficile et cruel de se prendre en pleine face que ce que je suis est contre nature et monstrueux, que j’avais l’interdiction formelle même d’y songer…J’ai alors cru ce qu’il disait, aussi j’ai bêtement enfouis en moi cette souffrance d’être physiquement et psychologiquement frustrée…Je n’ai même pas pensé qu’il n’était pas anormal de me prendre une paire de gifles parce qu’il m’a surprise une fois entrain de me masturber…Depuis ce jours d’ailleurs je me suis interdit tout plaisirs physiques solitaire ou/et à son contact et n’ai jamais plus cessé de simuler pour ne pas froisser sa virilité de mâle tout puissant…

J’ai pour les hommes en général cette adoration et admiration naturelle qui m’a été inculquée dès mon plus jeune âge…Ainsi furent élevées bon nombres de petites filles dans la communauté des gens du voyage…On nous a durant nos 15 premières années appris à vénérer l’Homme dont nous dépendrions dans le futur, dans tout ce qu’il est de plus magnifique mais aussi parfois de plus monstrueux. Cela étant dit, heureusement qu’aujourd‘hui même les gens du voyage ont un tant soit peu évolué et ces pratiques du « mariage » imposé par le patriarche  n‘a plus lieu de nos jours. Je ne peux donc pas concevoir avec un tel « héritage culturel » qu’un Homme puisse avoir ce besoin d’être mit plus bas que terre, qu’il puisse trouver épanouissant d’ être considéré comme n’étant rien aux yeux d‘une femme soumise ou pas…Autant je pense qu’une femme soumise sublime sa beauté sans sa soumission et le don qu’elle fait à l’Homme qu’elle vénère, de ce qu’elle est, de ce qu’elle possède de plus précieux en elle qu’est SA liberté, autant je trouve laid et repoussant à la limite du dégoût l’Homme qui se livre de la même manière à une femme…La gynarchie est pour moi que pures perversions faites par des femmes sur des Hommes qu‘elles osent considérer comme des sous merdes…OUI C‘est inconcevable pour moi cette façon de fonctionner sexuellement parlant….….

Je traine derrière moi tant de casseroles , de peines enfouies, d’envies et de fantasmes que j’ai consciemment tellement bien verrouillées que je n’ose plus les narrer à Maitre…Pourquoi? Peur d’être jugée trop chienne trop pute? Manque de confiance en moi? Peur de devoir gérer l’émotion qui me submergerait si je me racontai intégralement? Peur d’être mal considérée par le Maitre qui n’aurait alors plus pour sa chienne cette considération que je prends pour de l’affection et/ou de la tendresse? Probablement y a-t-il un peu de toutes ces raisons dans ma peur de me livrer dans mon intégralité…

Et puis que fera Maitre de tout ceci? Pourra-t-il prendre cela pour lui et le gérer émotionnellement?

Ne me fuira-t-il pas? Maitre sera-t-il à même d’ouvrir un à un et petit à petit chacun de mes verrous? Prendra-t-il le temps de me voir prête à lui confier les clés de mes cadenas ou voudra-t-il au contraire se montrer trop hâtif à mon goût?

Maitre acceptera-t-il seulement ces clés que je lui tendrai?

Je pense et cela n’engage que moi, qu’un bon Maitre doit s’occuper de sa soumise tant physiquement que mentalement, que c’est au Maitre de décharger sa soumise de toutes ses questions et ses doutes, que lui seul peut travailler avec elle de façon à ce que ce qui l’empêche de s’épanouir dans sa soumission deviennent que de lointains souvenirs, dans le but de la faire se dépasser dans ses propres limites…

Le cérébral et l’émotionnel d’une soumise est je crois le mode d’emploi de celle-ci et si cette notice d’utilisation manque ou est incomplète comment le Maitre peut-il amener sa soumise à cet enrichissement personnel?

Ne serait-ce pas un cuisant échec pour le Maitre que de voir la soumise dont il à la charge , ne pas être à ses côtés pleinement heureuse de le servir et d’être asservie?
Cet un engagement que le Maitre prend et dont il doit se sentir pleinement responsable tout comme la soumise prend et assume la responsabilité de n’être qu’au service de son Maitre, et de n’avoir pour ultime but que la satisfaction et l’éternelle recherche de ses multiples et différents plaisirs de son Maitre…Ce ne sont pas des engagement que je prends par-dessus la jambe, non, loin s’en faut… Je pense sincèrement que la décision de me donner corps et âme doit être bien mûrement réfléchie, et non pas prise à la hâte dans le flou le plus absolu et que celle-ci soit bien évidement consentie par l’un et l’autre des deux parties du couple Dominant/soumise…

Je livre un peu en vrac mes doutes, du moins cela peut vous sembler être ainsi, mais dans ma tête tout est bien en place… Peur, doutes et remise en question…

Je me demande si Maitre investira mon environnement comme il prendra possession de mon corps…Et si Maitre n’aimait mon environnement justement, prendra-t-il autant de plaisir à me posséder que j’en aurai à m’offrir à lui?

Bien sur qu’il me semble évident que mon Maitre investisse les lieux de ma niche de son autorité et de son aura de Dominateur, tout comme il est important que je me sente réellement possédée physiquement, que je sache que plus rien de ce qui fait moi ne m’appartient…

En ce qui me concerne cela représente l’acceptation de la soumise par le Maitre dans tout ce qu’elle est, tout ce qu’elle vaut avec ses qualités et nombreux défauts…

N’est-il pas juste de penser que c’est au Maitre de faire des défauts de sa soumises des qualités qui lui seront utiles pour qu’elle lui offre d’avantage de plaisir, et encore bien plus d’elle-même?…

Bref! C’était le blues nocturne de soumise88 qui sait que le mois d’août arrivera finalement bien plus rapidement qu’elle ne le pensait et que si elle ne fait rien pour trouver ses réponses il lui en cuira psychologiquement de s’être offerte corps et âme …D’où cette dernière question:

Mais où vais-je donc bien pouvoir trouver ces putains de réponses?


Ma déesse si tu savais comme à cet instant même je te hais autant que je t’aime de m’avoir abandonnée avec tous ces douloureux bagages…Toi qui qui en savait tellement trop sur le sexe pour ton si jeune âge, pourquoi ne m’as-tu donc pas transmis tout tes acquis avant de me laisser là sur le bord de la route à la croisée des chemins? Combien de temps encore me faudra-t-il te prier pour que tu m’aides à me sortir de ces cauchemars que sont toutes mes incertitudes? N’ais-je donc pas suffisamment souffert de ne pas avoir été là quand tu en as eu besoin mon bébé? Faut-il réellement que je sois punie par ton fantôme qui me laisse ignare et incompétente pour ne pas dire incapable? Quand donc ma tendresse accepteras-tu de pardonner ma défaillance et mon absence? Je t’en supplie mon doux bonheur si tu as eu pour ton délice un tant soit eu d’amour mets une bonne fois pour toute un terme à mes souffrances bébé, fais moi cette dernière faveur je t’en conjure…Laisses moi, ne viens plus me hanter ou acceptes que je revienne encore une fois te rejoindre où que tu sois, fais un choix mais fais le bien, car il ne pourra plus y avoir de retour en arrière possible ma douceur…Tu me manque tant mon ange, que même te haïr parfois ne fait qu’ajouter d’avantage de pleurs à mes souffrances…

Si sabías como te quiero, como tú me carece mi divina de diosa....

Par soumise88 - Publié dans : journal intime - Communauté : salope soumise
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés