Lundi 12 juillet 1 12 /07 /Juil 09:23

Que grâce vous soit rendu pour cette excellente journée qui commence pour la chienne que je suis et qui tient à votre entière dispositions ses trois orifices dont vous êtes le seul et unique propriétaire et desquels vous usez et abusez selon vos envies.


Mes respects les plus humbles Monsieur


Bonjour Monsieur,


Conformément à vos exigences, voici pour vous le rapport détaillé de ma journée du 09/07/.et du 10/07/2010
Vendredi je faisais pour vous au téléphone une démonstration de mon excitation à être prise dans mes trois orifices en même temps…Le cul plein du plug,la chatte bien juteuse remplie par le god lisse et ma bouche suçant le god sexe m’ont fait ressentir un plaisir sans commune mesure de ce que je connaissais jusqu’à ce jour…Non pas qu’il m’étais «

 plaisant » d’être pleine de ces morceau de latex et autres plastique, mais bien parce que j’imaginais chacun de mes jouets comme étant une partie de mon Maitre en moi. Dieu qu’il était divin de vous sentir me prendre tour a tour chaque orifice…En bonne chienne que je suis, telle une salope je sentais ma jute couler entre mes jambes alors qu’elle était en partie bouchée ,ma salive dégoulinait le long de votre sexe en passant par la commissures de ma bouche, j’imaginais à ce moment que cela était votre chaude et douce semence et je n’en étais que d’avantage excitée…Ce qui me poussais à faire entrer votre sexe plus loin, plus profondément dans ma bouche, jusqu’à ce que la moitié de votre membre bien raide et tellement vigoureux me tape sur le fond de ma gorge, et j’ai du réprimer une nausée. Que Monsieur n’interprète pas cette nausée comme étant quelque chose de répugnant pour votre salope, non du tout Maitre, c’est la force avec laquelle ce sexe à frapper le fond de ma gorge qui m’a surprise d’où ce haut le cœur…C’est ainsi bien pleine dans mes, non, vos trois orifice que je jouie pour vous au téléphone…J’ignorais complètement d’où me provenait un tel plaisir, d’où me venait une telle explosion de plaisir et encore aujourd’hui je serai bien incapable de vous dire si c’est parce que j’ai jouie avec votre sexe dans mon anus, ou étant dans ma chatte, ou si bien même parce que je vous imaginais vous libérer dans ma bouche et entendais vos gémissements et râles de bonheur…Ce qui est certain c’est que c’est très intensément et abondamment que j’ai exulté de plaisir avec et pour vous Monsieur…Apres avoir raccroché je vous disais sur MSN combien votre chienne avait profondément aimé se faire prendre de la sorte, je vous avouais ne plus avoir de jambes…Ensuite sur un ton plus informel je vous parlais de mon amie Sabrina et il semblerait que celle-ci provoque en vous de très intenses érections frénétiques….Je vous confiais combien celle-ci me plaisait et comme j’aimerai lui faire partager les joie d’être bi, et pourquoi pas la soumettre à vos ordres et rien que de l’imaginer être mienne honteusement je vous confiais qu’elle me donnais envie de jouir. Dans votre immense bonté, vous m’avez autorisé à jouir durant la réalisation de mes servitudes du midi en pensant fortement à elle ,. Je vous envoyais alors un sms qui vous disait mon regret de ne pas être capable de provoquer chez mon Maitre des érections aussi frénétiques que semblait vous donner mon amie…Votre réponse « certes, mais bouffe lui bien la chatte » me peina quelque peu…Ainsi bien que très motivée et désireuse de bien faire pour vous donner de l’excitation, vous confirmiez par cette réponse ce que je redoutais le plus…Mon incapacité…Voulant vous être agréable en exécutant de mon mieux cette nouvelle exigence je me mis à l’œuvre et réalisais ma servitude…Plug et gods en place je récitais mes prières cinq fois comme exigé par Monsieur, puis tentais de me faire jouir en pensant à mon amie…J’ai eu beau faire, rien ne s’est produit…Certes faire entrer en moi gaillardement le god lisse, faire des allers retours sur mon plug était on ne peut pas faire plus agréable, mais impossible pour votre salope de parvenir au plaisir…Votre texto défilait sans relâche devant mes yeux, et je vous imaginais alors avec mon amie à lui donner du plaisir encore et encore sans que je puisse intervenir pour vous en procurer…Mon imaginaire pourtant bien fertile a été incapable de vous voir jouir avec elle d’où cette impossibilité à ressentir la moindre once de plaisir en me baisant la chatte…Mon plaisir ne peut exister que si celui de mon Maitre est intensément plus fort que celui que je reçois, voilà comme votre salope est constituée…Je suis cérébrale avant tout et le moindre grain de sable dans le scénario imaginé annule tout espèce de plaisir et réprime la jouissance en moi…que Maitre veuille bien accepter pour cela mes plus humbles et néanmoins sincère excuses, une fois de plus j’ai faillis à l’ordre reçu…C’est donc épuisée et de guerre lasse que je renonçais à ce bonheur que j’avais pensé être bienfaisant et très intense…Je m’allongeais sur mon lit pour remettre ma culotte afin que tout reste bien en place en moi et les yeux embués de larmes de peine je me suis endormie…
Samedi matin, profitant de ce que votre chienne avait mal dormit «
 il » est venu se coller à moi avec cette immonde chose que je sentais se raidir contre mes fesses…Je n’osais bouger espérant que celui-ci comprenne que je n’avais nulle envie d’être sautée mais ce fut peine perdue… »il » a insister jusqu’à m’en faire très mal. « il » a commencé par caresser mes fesses aussi redoutant qu’il ne s’y introduise je fus malgré moi obligée de changer de position et de lui offrir ma poitrine… »il » a joué avec mes tetons qui ne voulaient pas durcir, puis sa main est descendue vers votre chatte où « il » s’amusa à stimuler mon clito, tantôt très violemment tantôt très tendrement… »il » inséra alors 1 puis 2 et enfin 3 doigts à l’intérieur de ma chatte sèche que je resserrais avec conviction, mais je ne pu repousser plus longtemps ses assauts manuels, « il » me demanda de me mettre à 4 pattes, j’ai obtempéré, « il » a tenté l’insertion de son index dans votre anus, alors j’ai hurlé que je refusais catégoriquement cela et que si « il » insistait plus longuement je préférais être prise à la missionnaire. « il » a immédiatement cessé toute tentative d’exploration manuelle dans votre anus mais me fit tout de même remarquer qu’il trouvait que mon anus semblait être plus ouvert qu’à l’accoutumé, à quoi je répondis du tac au tac que « il » se faisait des idées…Désirant vous conter quelque chose d’excitant comme le font vos deux ex soumises avec leur conjoint respectifs, je me dis que j’avais tout intérêt à me détendre et accepter que « il » s’insère en moi afin d’y trouver un minimum de plaisir…Certes ce ne fut pas très facile pour moi que d’accepter cela, mais j’y suis parvenue à force d’imaginer que ces mains qui agrippaient si fortement mes hanches étaient les vôtres, que ce sexe qui me baisait avec frénésie était celui de mon Maitre, et je commençais alors à être plus détendue. Pour me pénétrer « il » s’était enduit son truc avec quantité de lubrifiant puisque j’étais sèche…Subitement « il » a commencé à me parler pendant qu’il œuvrait en moi. « il » me dit des choses très obscènes auxquelles je ne fus pas insensible tant cela aurait pu être vous qui me les disiez. « il » me demandait si j’aimais être prise comme une chienne, si j’aimais mouiller comme une salope, et me dit que j’étais sa pute à lui…cela m’excita profondément bien que je ne répondis rien, puis me procura contre toute attente une vague de chaleur dans le bas du ventre, je craignais donc qu’ »il » ne réussisse tout de même à me faire jouir, mais à peine avais-je ressentis ce prémices de plaisir que « il » se vida en moi en poussant des grognement digne d’un ours après un hiver d’hibernation….J’avais comme d’habitude feints mes gémissements, et cela contribua à accélérer la jouissance de « il ». Une fois terminé « il » s’est levé pour aller se nettoyer et j’attendais qu’il revienne à mes côtés pour lui rendre son immonde semence. Ma main entra dans ma chatte, enfin juste trois doigts, pour y racler ce que « il » y avait déposé puis je lui dis « et ben dis donc tu en avais en réserve, regarde un peu ce que tu m’a mis » et ce faisant je lui étalais son du sur le ventre… »il » a rit et j’en fus bien surprise en me disant qu’effectivement il avait lâché un bon paquet et qu’il avait sentis que cela m’avait plus…Je ne dirai pas que j’ai exulté de bonheur ni même que si « il » m’avait laissé plus de temps j’aurai réussis à jouir, mais j’avoue honteusement avoir quelque peu aimé ce rapport mais je reste consciente que pour apprécier un tant soit peu l’acte il m’a fallut très fortement penser et imaginer que vous me preniez comme je rêve que mon Maitre le fasse…ce qui laisse à penser que « il » sera toujours incapable de me faire jouir….
Le reste de la journée s’est passée sans rien d’exceptionnel si ce n’est que j’ai été prise de violents maux de tête qui m’ont obligé à me retirer dans ma chambre pour y être
dans le silence le plus absolu et le noir le plus complet car lors de mes migraines je suis incapable de supporter quoi que ce soit…
C’est humblement et respectueusement que je m’agenouille à vos pieds en gage de ma profonde gratitude pour tous vos bienfaits et ainsi prosternée je quémande misérablement la permission de prendre en bouche votre divin sexe pour preuve de ma loyauté et de mon asservissement le plus complet à votre égard
Votre salope et chienne, soumise marie
Par soumise88 - Publié dans : journal intime - Communauté : salope soumise
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés