Lundi 21 juin 1 21 /06 /Juin 13:08

2655668326_1c74c36da3.jpgJ'avais envie de vous conter ma toute première fessée en tant que soumise...Evidemment elle me fut administrée par mon bébé d'amour, ma belle ,ma douce, un après midi de mars...Le 26 précisément...Comment je me souvient aussi précisément de cette date vous demandez-vous certainement? C'est simple, qui oublierait le jour anniversaire de la personne qui compte le plus à ses yeux??? Vous? Peut-être, moi? En aucune façon, jamais de la vie, d'autant que le mien est 5 jours après le sien....Donc cet après midi là nous étions consignées en salle d'étude parce qu'une fois de plus j'en avais fait qu'à ma tête en refusant je ne sais plus trop quel ordre de soeur Marie-machin truc...Ma belle, avait naturellement pris ma défense pour que je n'écope pas de la traditionnelle séance de badine et par le fait s'était vue administrer la même punition que moi, à savoir, 35 pages de la bible à recopier dans les 4 heures à venir..Et ben même si j'aimais écrire (et c'est encore le cas) je me disais que nous n'avions pas finie de galérer.
Pendant le repas du midi, ma douce avait réussie je ne sait comment à me faire passer un petit mot, car étant punie bien sûr je me retrouvais seule à table face au mur et dos à mes camarades...Donc ce petit billet m'était parvenu et je m'empressais de le lire faisant fi de toutes les consignes de sécurité requises...Voici ce qu'il disait: Bébé, salle d'étude, jupe bleue, tee shirt blanc pas de slip ni soutient gorge....XXX

Hein? Quoi? Que voulait-elle? Que je me promène le cul à l'air? Je me demandais alors si elle ne devenait pas folle, mais sentant qu'elle attendait une réponse de ma part je hochais deux fois la tête ce qui voulait dire que j'avais bien reçu le message et que j'étais d'accord ... Enfin d'accord, cela était vite dit,honnêtement je me voyais mal aller retirer ma culotte et mon soutien gorge avant de me rendre en salle d'étude, aussi amoureuse de ma belle étais-je...Je pris sur moi de ne pas obtempérer(l'unique fois d'ailleurs) et de la rejoindre après avoir effectué mes corvées qui étaient le débarras des tables le rangement des paniers à pain et de remonter sur les tables les quelques 80 chaises pour que celles qui devaient balayer et récurer puisse le faire sans être incommoder par les chaises...
J'entrai timidement dans la salle d'étude, timide et crispée parce que je savais que j'avais désobéis à mon amour, mais le sourire qu'elle me fit en me voyant inhibat toutes mes craintes...Je courus presque m'assoir à ses cotés.
Elle me laissa le temps de sortir mon cahier mon stylo et la bible, puis me regarda me mettre à l'ouvrage durant de très longues minutes.J'aimais quand elle prenait le temps de me regarder, je sentais son regard s'appuyer sur les différentes parties de mon corps et bien évidement j'en étais déjà toute émoustillée...

Je sentis sa main douce et fine se poser sur ma cuisse, aussi j'écartais les jambes sans cesser d'écrire, puis ses doigts virent à la rencontre de ma petite chatte mais rencontrèrent un obstacle en touchant le tissus de ma culotte...
Un éclair furibard traversa son regard...Elle me claqua très violemment la cuisse, et me dit

<<Dis donc petite garce, pourquoi n'as tu pas obéis tu étais pourtant d'accord non? >>

<<Oui bébé...>>
<<Pas d'excuses ! et pis tais-toi je ne veux pas t'entendre...Je vais te punir, tu es d'accord?>>

<<Me punir? Comment ça me punir?>>

<<Oui ou non?>>

je baissais la tête, et je répondis tout doucement <<Oui, ma belle, punies moi si tu croies que je le mérite>>

<<Et comment que tu le mérite petite garce! Pour commencer, prends tes affaires et passes sous la table, la mienne idiote,pas la tienne....Ensuite recommence à écrire et ne bouge sous aucun pretexte vu?>>

Sans prononcer le moindre son, j'ai saisis mes affaire, me suis glissé sous sa table, et j'ai commencé à écrire.La position était très inconfortable mais si c'était là le prix à payer pourquoi pas...Ma douce se leva,marcha en direction de la porte qu'elle verrouilla,puis tira les rideaux,ainsi nous étions à l'abri des regards indiscrèts...Elle me lança un très sévère "et retire moi cette cochonnerie de culotte immédiatement..."Dit sous ce ton, inutile de tergirverser plus longtemps,j'ai obtempéré à la vitesse de la lumière. Ma belle est revenue s'assoir, remontant sa jupe sur ses cuisses elle ecarta tres grand les jambes...Waouhhhhhh me dis-je, des punitions comme ça j'en veux bien tous les jours...Je m'imaginais déjà entrain de lui donner du plaisir avec ma langue et mes doigts,mais je n'ai fais qu'imaginer parce qu'elle me dit

<<Surtout ne bouge pas, quoi que je fasse ou dise, tu écris et c'est tout compris?>>

<<Oui bébé, j'ai compris mais que va..<<

<<La ferme et écris je te dis>>

Je me remis donc à rédiger mais allez savoir pourquoi je n'étais pas vraiment concentrée sur ce que je faisais...Mon ange avait entrepris de se caresser la chatte et la douce et savoureuse odeur de sa mouille me titillait déjà les sens...Elle se doigtait généreusement,puis se caressait son adorable clito,pour remettre ensuite trois doigts dans sa chatte qui en ressortaient plus luisants de mouille que précedemment...Impossible de rester là à l'entendre gémir et la voir gesticuler sans rien faire...Je ne pouvais pas concevoir ne pas être celle qui lui donnerai tant de plaisir, en acune façon...Aussi ais-je une fois de plus désobéis, et sans aucune retenue je me suis jetée affamée sur cette chatte dégoulinante pour me delecter de son delicieux nectar. Ma langue a d'abord fit un large mouvement de bas en haut et vice et versa sur sa chatte,puis elle s'est glissée dedans très droite tres gourmande, tel un micro pénis mais utilisé de façon tres adroite...Quand je sentis la belle sur le point de non retour je remplaca ma langue par trois doigts,et je me précipitais sur son clito enflé. Mes doigts et ma langue eurent raisons de ma belle, elle jouie dans ma bouche et sur mes doigts tres fort tres longtemps,je me régalais de ses petits cris de ses ondulations et de sa jute odorante à souhait. Je lui laissa le temps de revenir sur terre et tenta alors de la caresser de nouveau lorsqu'elle resserra ses cuisses avec violence,laissant ma main coinée entre elles, puis elle me dit alors:

<<Dis moi, je ne t'avais pas demandé de ne pas bouger et de ne rien faire d'autre que ton écriture?>>

<<Si mon coeur mais je ne pouvais...>>

<<STOP....Aucune excuse ne sera tolérée, cela fait deux fois que tu désobéis en moins de 3h, c'est suffisant non?>>

<<Oui ma déesse>> lui ais-je répondu piteusement.

<<Tres bien tu en conviendras donc avec moi qu'une seconde punition s'impose d'elle même et sur le champ n'est-ce pas?>>

<<Cela va sans dire mon délice>> Et comment que je voulais bien la même punition...Sauf que je ne m'étais pas imaginé une seconde ce qui allait suivre:

<<Ok, très bien...Voilà ce que tu va faire de suite: écris ceci:et elle me dicta la phrase suivante:

"Je ne désobéirai plus jamais aux ordres de XXXXXXX",ce que je pris grand soin de rediger avec ma plus belle écriture.

<<Voilà j'ai fini, combien de fois tu en veux?>>

<<Une seule sera suffisant, viens te mettre debout à côté de moi avec ton cahier >>

Je m'extirpais difficilement et à grands regrets de dessous la table pour venir me placer à sa gauche avec mon cahier.Ma belle fit alors tomber son plumier à droite mais pas de façon accidentelle, non lorsqu'elle le fit elle me fixait droit dans les yeux. J'étais très étonnée de la voir malmener ses affaires ainsi,jamais elle n'avait prit le risque d'abimer quoique ce soit qui lui appartienne, alors je restais là bêtement à attendre je ne sais quoi...

<<Ohhhh qu'attends-tu pour ramasser mon plumier? Tu rêves ou il te faut une permission spéciale de la mère sup?>>

Le ton autoritaire me ramena immédiatement sur terre, et je m'apprêtais donc à ramasser ce plumier en passant derrière elle,quand elle se recula avec la chaise pour me barrer le chemin en me disant:

<<Non pas par là, passe plutot par dessus mes jambes en te penchant bien sur l'avant,et prends bien appuie sur moi pour ne pas tomber surtout, j'ai envie de voir ton gros cul...>>

C'était jour de fête et comme punition cela me convenait parfaitement donc je m'empressais d'agir. Je me pencha bien en avant, m'allongeant sur elle comme exigé puis je ramaissais la boite à crayons. J'étais sur le point de me relver quand elle m'en empêcha fermement en posant une main très appuyée sur le creux de mes reins,me tendis mon cahier et me demanda combien il y avait de lettre dans la phrase qu'elle m'avait dicté. Je comptais à haute voix:1,2,3....43...

<<Bébé il y 43 lettres dans cette phrase>>

Elle grogna quelque seconde,puis elle me dit

<<43...Ce n'est pas carré, ca fait chiffon alors nous allons arrondir à 45,es-tu d'accord mon ptitdelice?>>
<<Ben si cela peut te faire plaisir va pour 45 mon ange,pas de problême!>>

<<Super, alors chaque fois que ma main touchera ton cul tu compteras 1-j,puis 2-e,3-n, et ainsi de suite jusqu'à la fin de la phrase mais à haute voix pour que je t'endende bien ok?>>

N'ayant pas vu encore le piège arrivé je dis oui sans plus de reflexion et si je me souviens bien même il me semble avoir esquissé un large sourire de contentement...

 

Pan, la 1iere claque tomba sur ma fesse droite...Je sursautais surprise par l'attaque(evidement lorsque l'on s'attend à être caressée,une claque ça surprend n'est-ce pas?), et tenta de me relever pour mettre un terme à cela, mais c'était sans compter sur la force de persuasion de ma belle qui me retint plus fermement.

<<Ah non chérie, tu étais d'accord pour ça et pour être punie, tu ne va pas me faire croire que tu veux plus et me decevoir hein?Tu sais comme j'ai de la peine quand je suis déçue?>>

Evidement que je le savais et elle usait et abusait de mon sens inné pour la culpabilité,mais j'aimais cela...Alors je cessa de bouger et joua le jeu jusqu'au bout.La main fine et chaude de ma muse s'abattit 45 fois sur la fesse me faisant pousser un cri avant d'enoncer le chiffre et la lettre. A la 5ième j'avais deja le cuir brulant,alors lorsque je fut arrivée à la 10ième je la suppliais d'arreter je souffrais terriblement...Elle resta sourde à mes supplications et continua de frapper de plus en plus fort. je pleurais,j'arrivais à peine à parler tellement je sanglottais, alors elle s'arrêta quelques secondes et me dit

<<Ok bébé, fermes les yeux, détends toi, imagines moi entrain de t'offrir ma chatte pour me faire jouir, tu aimes ça me faire jouir, me lecher mon coeur n'set-ce pas?<<

<<Oui j'aime te faire jouir c'est vrai>>lui répondis-je entre deux sanglots...

<<Bon tu y es, tu me vois jambes écartées,grande ouverte et ma chatte qui t'attends tu la vois bien?>>

Mon imaginaire fertile avait déjà installé le scénario et je visualisais la scène avec excitation...

<<Oui mon amour, je te vois, tu m'attends, tu es impatiente...>>

<<Tres bien, continues chérie, visualise bien, tu ne compte plus mais tu acceptes la fessé>>
<<Ô ouiiiiii bébé, viens donnes moi ta chatte, laisse moi me regaler mon amour...>>

Et la fessée repris de plus belle...C'était elle maintenant qui comptait alors que moi prise dans mon scénario je me laissais emporter par la chaleur des coups reçus. Subitement, ma chatte s'ouvrit et mon clito vint frotter contre la cuisse nue de ma douce...Cela était agréable,plaisant, pire même...Très excitant,et je commençais à mouiller...Les 45 claques furent administrées, j'avais la fesse rouge vif,quelques petits vaisseaux sanguins périphériques avaient même éclatés et bleuissaient rapidement,et de ma peau trop fine ^perlaient de minuscules gouttes de sang...

<<Parfait, relève toi et mets toi de l'autre coté maintenant...Je vais te faire l'autre fesse,tu va apprendre à aimer d'avoir mal pour ensuite en jouir très fort...Fais moi confiance,lorsque ta fesse droite sera bien chaude ça deviendra très bon,comme sur l'autre fesse, et en plus je te laisse imaginer tout ce que tu veux...Tu as de la chance hein ?>>

<<Euhhh oui peut être bébé...Mais si on arrêtait là dis?>>
<<Bah tu va pas faire ta chochotte quand même,pas maintenant que ca devient bon, regarde comme tu m'as excitée mon ange>>Me dit-elle devant mon hésitation.Joignant le geste à la parole, elle longea sa chatte avec son majeur et me le tendit...Oui elle était réellement très excitée, vu la luisance et l'odeur de son doigt que je mourrais d'envie de déguster.

<<Tiens tu sais quoi? Ben apres tout ça je te permettrait de m'essuyer la chatte,et peut être même de me faire jouir encore une fois,ça te va comme ça chérie?>>

Pour sur que ça m'allait...Qui aurait refusé un tel marché? Personne, enfin personne sain de corps et d'esprit en tout cas, et moi ,même si je n'étais plus ni l'un ni l'autre je m'en moquais éperduement....Je vint donc me placer à droite et m'allongea de nouveau sur elle. La pluie de claque retomba à coups redoublés, mais j'étais ailleurs, avec elle, entrain de lui faire mille et une petites choses vicieuses, je doigtais lechais pénétrais,recueillais la jute à qui mieux mieux...je me delectais, je m'offrais aussi à elle, lui tenant fermement la tete entre mes cuisses pour que sa délicieuse langue appuie encore d'avantage sur mon clito qu'elle aspirait avec frénésie et gourmandise...Dieu que c'était bon, la chaleur de mes fesses bien rouges accentuait ma sensation de bien être...J'avais appris à sublimer la douleur pour en jouir intensément. Chaque claque me faisait faire un petit aller en avant suivit d'un retour ce qui m'amenait à faire frotter mon clito contre sa cuisse...Je m'entendis lui dire d'y aller plus vite et plus fort, j'étais tellement excitée par mes scénarios et ce frottement contre elle que je n'avais plus qu'envie de jouir encore et encore que cela ne s'arrête surtout pas, pas maintenant...Une explosion se fit sentir dans mon bas ventre, mon clito se mit a chatouiller tres tres fort, puis il juta abondament. je sentais ma jute couler entre nos jambes collées l'une à l'autre...Je dandinait de plus en plus vite et poussa un grand cri...le cri de la délivrance...La douleur le plaisir,la souffrance ,la jouissance...Tout cela s'imbriquait parfaitement l'un dans l'autre, et ma délivrance était de l'avoir compris.Je revenais sur terre redescendant de mon petit nuage de plaisir assez brutalement car mon égérie me dit

<<La vache qu'est-ce que tu as jouie,regarde moi ça j'en ai plein la jambe...Tu va me nettoyer cela rapidement>>

<<Oui mon coeur laisse moi prendre un mouchoir bébé et je nettoie de suite>>
<<Un mouchoir? Est-ce que par hasard ma jambe te répugnerai au point de refuser de me laver avec ta langue ma garce?>>

<<Non...Bien sur que non mais c'est moi qui ai jouie et...>>

<<Et quoi? Tu aimes ma jute et tu veux pas gouter la tienne? Rien à foutre de ta microphobie,tu leche un point c'est tout.>>

Je me suis éxécutée d'abord à contre coeur, puis finalement ma jute mélée au doux parfum de sa jambe se trouva être bonne, mais certe pas autant que celle de ma douce c'est sur.

<<Bébé, tu avais dis que je pourrais te faire jouir apres ma punition...>>

<<Je sais ce que j'ai dis,mais il ne te reste pas assez de temps pour cela, je te rappelle que tu dois copier 33 pages de la bible encore et qu'il ne te reste que 2 misérables et toutes petites heures...Ah moi? Laisse moi te dire que j'en ai été dispensée en échange de 15 jours de vaiselle et refectoire chérie....>>

Là elle m'avait bien attrappée,mais je le lui pardonnais parce qu'après tout je venais de faire une merveilleuse découverte avec elle et si j'avais une hâte c'était bien celle de lui faire tenir sa promsesse et que nous recommencions,qui sait peut etre qu'à la seconde fois c'est moi qui aurai le plaisir de la fesser généreusement...L'idée me paraissait tres seduisante en tout cas...
Je me suis relevée mais c'est à genoux sur le sol que j'ai recommencer à rediger mes lignes, m'assoir était bien plus que douloureux, et j'ai du restée debout pour manger, étudier, durant presque 10 jours,mais je ne l'ai jamais regretté......

Par soumise88 - Publié dans : journal intime - Communauté : salope soumise
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés